Dans une installation de chauffage, la régulation est un processus consistant à comparer une grandeur à régler (valeur réglée) par rapport à une grandeur de référence (point de consigne) et agir pour réduire l’écart constaté.

Concrètement, le rôle de la régulation est de garantir le confort des occupants tout en optimisant la consommation en fonction de l’environnement de l’installation (météo, besoin des occupants…).

Pour fonctionner une régulation a besoin:

  • d’un capteur, souvent une sonde de température;
  • d’un régulateur, qui joue le rôle du cerveau;
  • d’un actionneur, comme une vanne 3 voies.

Dans un appartement ou maison individuelle, un régulation manuelle est par exemple l’occupant qui, après avoir ressenti une sensation de chaleur importante en pleine journée:

  • regarde son thermomètre (l’œil est le capteur);
  • décide de baisser la température de ses radiateurs (le cerveau est le régulateur);
  • agit en tournant la vanne de son radiateur (la main est l’actionneur).

Les principales fonctionnalités que l’on peut attendre d’une régulation sont les suivantes:

  • Régulation : maintenir la température par rapport à la valeur fixée;
  • Programmation : agir à l’avance sur les habitudes des habitants (ex : jour / nuit);
  • Optimisation : optimiser le ratio consommation/confort.

Le bon réglage de la régulation peut générer énormément d’économies d’énergie dans n’importe quel type d’installation.

Faites vous accompagner mais ne faites pas l’impasse sur ces économies d’énergies faciles ! L’environnement compte sur vous !

Tags

No responses yet