Thermomètre confort

Dans les immeubles chauffés au chauffage collectif, les charges de chauffage représentent parfois plus de 55% des charges et ce poste est en constante augmentation. Pourtant, les occupants se plaignent beaucoup des conditions de confort de leurs logements. Comment un meilleur suivi de la température et de l’hygrométrie dans ces bâtiments permet-il d’améliorer le confort ?

Comment mesure t-on le confort ?

Thermomètre confort
Thermomètre marque Trotec

Pour mesurer le confort, on suit en général deux grandeurs : la température d’ambiance et l’hygrométrie (le taux d’humidité relative dans l’air). Ces deux grandeurs définissent des zones dans lesquelles l’être humain se sent en général bien. Comme illustré ci-dessus, on va chercher à avoir une température autour de 20°C (entre 18°C et 22°C) et un taux d’humidité dans l’air entre 40 et 70%. Quand ces deux conditions sont remplies dans une pièce, elle est confortable. Les courants d’air, les murs froids et d’autres paramètres peuvent influencer cette mesure du confort mais, en première approche elle fonctionne très bien.

Comment améliorer mon confort et réduire ma facture si je suis chauffé au chauffage collectif ?

Le suivi des températures en chauffage collectif est un élément très important dans l’amélioration des réglages. Dans sa démarche Walterre agit en 1er lieu sur la mise à niveau de performance hydraulique  des chaufferies. Walterre améliore aussi le confort et la performance grâce à la solution Homeys. Cette information – que l’on peut relever avec des capteurs connectés – permet d’identifier les problèmes de surchauffe et de sous chauffe mais aussi de repérer les différences de température entre les étages (équilibrage), la mauvaise tenue du chauffage aux évolutions de température extérieure (courbe de chauffe) ou bien l’absence de réduit de nuit. Après avoir rendu la production performante, il faut optimiser le réglage de ces indicateurs pour réduire drastiquement les consommations énergétiques.

C’est sans compter que la mise en place d’un outil de suivi de la température et de l’hygrométrie vous permettra aussi d’avoir une idée de la performance de votre exploitant sur des bases factuelles et d’avoir des échanges de qualité avec lui sur les améliorations qui peuvent être faites. Le suivi des températures en chauffage collectif devient ainsi optimal. Walterre continuera de suivre les évolutions de consommation globale et reste l’interlocuteur privilégié de l’exploitant, l’usager, le gestionnaire du bâtiment.

En résumé:

Suivre la température chez vous, c’est vous donner les moyens d’améliorer la performance énergétique de votre logement avec un investissement réduit.

Sur ce sujet, Walterre travaille avec un partenaire (www.homeys.io), ils ont déjà équipé des milliers d’immeubles en France et générer jusqu’à 25% d’économies d’énergie chez leurs clients.

Tags

No responses yet