Le confort thermique, en particulier la température de confort est un sujet sensible, notamment en chauffage collectif, puisqu’elle est difficilement quantifiable, et que le niveau de confort demandé varie selon les occupants.

De manière simplifiée, on définit la température ressentie de la manière suivante:

Tressentie = (Tambiante + Tparois)/2

L’isolation des parois joue donc un rôle crucial dans le confort des habitants. Mais pas seulement, la vitesse de l’air dans votre logement a également une influence sur la température ressentie. En hiver, on estime qu’un inconfort est créé à partir d’une vitesse de 0.2m/s (à titre de comparaison, se promener à 1km/h génère 0.3m/s de vent relatif)

Critères et phénomènes liés au confort thermique

Les principaux leviers pour augmenter la température de confort sont les suivants:

  • Diminution des effets de parois froide:
    • Isolation du bâti
    • Pose de rideaux thermiques
  • Réduction des courants d’air:
    • Remplacement des huisseries et vitrages anciens
    • Réglage des VMC au débit réglementaire
    • Suppression des infiltrations d’air parasite
Tags

No responses yet